La Grande Saline

La Grande Saline

1200 ans d'histoire

Depuis le VIIIe siècle, la Grande Saline de Salins-Les-Bains utilisait les sources d'eaux salées comme matière première. L'existence de ces résurgences naturelles s'explique géologiquement par la présence d'une mer préhistorique qui après évaporation a laissé un banc de sel enfoui aujourd'hui à 250 mètres de profondeur. C'est le lessivage de ce gisement par des infiltrations d'eau de pluie qui provoque la naissance des eaux salées. Le sel, "l'Or Blanc", était obtenu par évaporation artificielle, par opposition aux marais salants. Pendant plusieurs siècles, le bois a servi de combustible. Mais pour des raisons calorifiques et économiques, le charbon fut adopté au début du XIXe siècle.

Dès le Moyen-Age, Salins-les-Bains doit sa renommée et son pouvoir au sel qu'elle exploite et dont elle fait commerce sur un large territoire. La richesse de la ville est telle qu'au XVIIe siècle, elle devient la deuxième cité de Franche-Comté et représente la moitié des revenus de la région.

En 1775, pour faire face à la demande en sel croissante, la saline d’Arc-et-Senans est édifiée par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux, en bordure de la forêt de Chaux. Elle fonctionnera en complément de la Grande Saline de Salins-les-Bains en étant alimentée par un saumoduc long de 21 km, dans lequel circulaient les eaux faiblement salées de Salins. Elle fermera en 1895.

L'évolution des techniques, l'absence de modernisation, la conservation par le froid et la concurrence avec les marais salants auront raison de la Grande Saline qui fermera ses portes en 1962.

En 1966, la Grande Saline devient propriété de la Ville de Salins-les-Bains et devient un site à vocation patrimoniale et touristique.

Avec ses 1200 ans d'histoire et de technique, celle qui est l'une des plus anciennes usines de France constitue un patrimoine exceptionnel et unique en Europe et l'un des fleurons patrimonial et industriel de la région. 

Reconnaissances

La Grande Saline de Salins-les-Bains a joué un rôle primordial dans l’histoire de la ville et de la région. Ce site majeur du patrimoine industriel franc-comtois a fait l’objet de plusieurs reconnaissances nationales et internationales.

En 1971, la Grande Saline acquiert sa première reconnaissance avec l'inscription de la galerie souterraine aux Monuments Historiques. Elle figure ainsi parmi les premiers sites du patrimoine industriel français reconnus. En 1984, le site reçoit le Grand Prix du Patrimoine.

Le 27 juin 2009, elle a été inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité par l’UNESCO, en extension de la saline royale d’Arc-et-Senans, inscrite en 1982 (pour plus d’informations : http://whc.unesco.org/fr/list/203)

Puis le 8 décembre 2009, dans un souci de cohérence, l’ensemble des bâtiments de la Grande Saline ont été classés Monuments Historiques.

Notre
boutique

Notre Boutique

DÉCOUVREZ LA BOUTIQUE DE LA SALINE
 

Découvrir